Biographie de Billy Idol

Billy Idol, de son vrai nom William Michael Albert Broad, né le 30 novembre 1955 à Stanmore dans le Middlesex en Grande-Bretagne, est un chanteur rock britannique. Il a fondé le groupe Generation X, et joué de la guitare au sein de Chelsea, alors considérés comme étant des groupes punk-rock.

Biographie

À l'âge de 2 ans, sa famille arrive aux États-Unis, à Long Island (New York) pour y vivre le rêve américain. La famille revient au Royaume-Uni quatre ans plus tard. Billy en gardera un bon souvenir de voitures et de musiques. Il a une sœur prénommée Jane.

Son catalogue contient trois albums d'or, trois de platine et un double album de platine. Il émerge sur la scène musicale avec son premier groupe qui s'appelait The Rockettes.

Son surnom de Idol lui vient de l'un de ses enseignants qui le traitait de fainéant (« "Idle" » en anglais, qui se prononce comme Idol en fait).

En 1976, le jeune Billy quitte l'Université du Sussex pour intégrer le mouvement punk et plus particulièrement le groupe Bromley Contingent. Chacun des membres de Bromley Contingent finit par monter son propre groupe et Billy Idol fonde Generation X avec Tony James.

C'est après le album de Generation X (son groupe punk anglais) et alors que la vague punk est en train de s'essouffler qu'il décide de partir aux États-Unis pour tenter une aventure solo. Sa rencontre avec Steve Stevens, guitariste, lui amènera d'énormes succès.

Generation X se sépare en 1981 après 3 albums. Billy Idol part pour New York et rencontre Bill Aucoin, le producteur de Kiss, groupe de hard rock qui rencontre un énorme succès aux États-Unis. Son premier album éponyme sort en 1982 et reste deux ans dans les charts (classement) grâce entre autres au titre "White wedding". Cependant, c'est son deuxième album "Rebel yell" qui lui ouvre les portes de la notoriété avec plus de deux millions d'exemplaires vendus. Deux albums suivent, "Whiplash smile" en 1986 et "Charmed life" en 1990.

La même année, un grave accident de moto l'obligera à rester au lit pendant près de 6 mois. On le voit d'ailleurs boiter dans le film The Doors d'Oliver Stone.

En 1993, Billy Idol connaît son premier échec commercial avec Cyberpunk, délire techno-rock réalisé après avoir participé à une partie de jeu de rôle du même nom Cyberpunk. L'album recevra néanmoins de très bonnes critiques de la part d'une nouvelle clientèle : les « rôlistes » pour son ambiance très proche permettant ainsi de faire tourner l'album durant les parties. L'année suivante, il frôle la mort suite à une overdose. Il reste discret jusqu'en 1998 où il fait une apparition dans le film Wedding Singer. Trois ans plus tard, il sort une compilation.

En 2014, il signe son grand retour avec la sortie, le 20 octobre, d'un tout nouvel album, "Kings & Queens of the Underground", porté par le single "Can't Break Me Down", qui sera suivi par "Save Me".

Discographie

Albums

  • 1981 : Don't Stop
  • 1982 : Billy Idol
  • 1983 : Rebel Yell
  • 1985 : Vital Idol
  • 1986 : Whiplash Smile
  • 1988 : Idol Songs: 11 of the Best
  • 1990 : Charmed Life
  • 1993 : Cyberpunk
  • 1999 : Rebel Yell : Expanded
  • 2001 : Greatest Hits
  • 2002 : VH1's Storytellers
  • 2003 : Essential Billy Idol
  • 2005 : Devil's Playground
  • 2006 : Happy Holidays
  • 2008 : The Very Best of Billy Idol : Idolize Yourself
  • 2014 : Kings & Queens of the Underground

Singles

  1. Dancing with Myself (1/1981) (reprise)
  2. Mony Mony (9/1981) (reprise)
  3. Hot In The City (8/1982)
  4. White Wedding (10/1982)
  5. White Wedding (réédition) (9/1983 - IDOL 1)
  6. Rebel Yell (1/1984 - IDOL 2)
  7. Eyes Without a Face (6/1984 - IDOL 3)
  8. Flesh for Fantasy (9/1984 - IDOL 4)
  9. White Wedding (réédition Vital Idol) (6/1985 - IDOL 5)
  10. Rebel Yell (réédition) (9/1985 - IDOL 6)
  11. To Be a Lover (9/1986 - IDOL 8)
  12. Don't Need a Gun (2/1987 - IDOL 9)
  13. Sweet Sixteen (5/1987 - IDOL 10)
  14. Mony Mony (Live) (10/1987 - IDOL 11)
  15. Hot in the City (Remix) (1/1988 - IDOL 12)
  16. Catch My Fall (8/1988 - IDOL 13)
  17. Cradle of Love (4/1990 - IDOL 14)
  18. L.A. Woman (8/1990 - IDOL 15)
  19. Prodigal Blues (1990 - IDOL 16)
  20. Shock to the System (1993)
  21. Heroin (1993)
  22. Speed (1994)
  23. Scream (2005)
  24. In the Summer Time (2006)
  25. John Wayne (2008)
  26. Can't Break Me Down (2014)

Anecdotes

  • Son look (style) de punk blond platine en cuir noir a inspiré le personnage de Spike dans la série télévisée Buffy contre les vampires. En fait, Spike raconte à tout le monde que c'est Billy Idol qui lui a volé son look. Spike est le nom donné à la coiffure des punks sans crête.
  • Billy Idol joue son propre rôle dans le film de Frank Coraci, "Wedding Singer".
  • La musique "Dancing with Myself" passe dans le film L'amour ne s'achète pas, pendant une fête, et dans le film d'animation Souris City.
  • Le morceau "White Wedding" est diffusé sur la radio K-DST, dans le jeu vidéo GTA San Andreas.
  • Dans le film Big (1988), avec Tom Hanks, on peut entendre 2 titres : "Rebell Yell" et "Hot in the City".

Notes et références

Liens externes

Billy Idol
 
Newsletter musicMe
Recevez gratuitement chaque semaine
toute l'actualité musicale de musicMe