Biographie de Alibert

Henri Allibert, dit Alibert, est un chanteur, acteur et librettiste français, né le 3 décembre 1889 à Carpentras (Vaucluse) et mort le à Marseille (Bouches-du-Rhône) .

Biographie

Ce vauclusien fit ses premiers pas dans la chanson à Marseille et monta à Paris dès 1908 où il fit entendre son accent du Midi sous les cintres de Bobino. Il se lança dans un tour de chant sans grande originalité à la manière de son aîné, Polin. Puis, il imita Mayol.

Passé la Première Guerre mondiale, et profitant de l'euphorie qui suivit, il devint fantaisiste et obtint dans ses revues un succès populaire important. C'est l'époque où il enregistra Jazz band partout.

Tout s'accéléra en 1928, quand son beau-père, Vincent Scotto lui donna une chanson, Mon Paris, qui lui permet de révéler un authentique talent et un charme indéniable.

Définitivement lancé, et devenu le « Méridional des Méridionaux », il fut demandé de partout. Ce qui lui permit de jouer dans l'opérette Elle est à nous, en 1929, puis de poursuivre avec Au pays du soleil (1932), Arènes joyeuses et Trois de la marine(1935).

Désormais, il créa deux opérettes ou films par an. Un de la Canebière, en 1936, fut suivi de Gansters au Château d'If, de Titin des Martigues et Un soir à Marseille, en 1937, puis il joua Le Roi des galéjeurs,en 1938.

Son rythme de création fut à peine ralenti au cours de la Seconde Guerre mondiale avec Ma Belle Marseillaise (Émile Audiffred - Tutellier - Marc-Cab) (1940), Port du soleil (1941) et Les Gauchos de Marseille (1943).

L'après-guerre remit en cause la vieille école dont il faisait partie. Il se consacra alors entièrement à ses talents de scénariste, parolier et compositeur et devint même directeur du théâtre des Deux Ânes.

Il mourut en 1951, âgé de 61 ans. Il a été inhumé à Marseille, au cimetière Saint-Pierre, dans le carré où reposent Henri Bourelly dit Rellys, Vincent Scotto, et Gabrielle Caire dite Gaby Deslys. Son épouse Antoinette Scotto, née en 1898, est morte en 1973.

Chansons à succès

Alibert En Avignon.jpg|En Avignon Alibert Quand on a ces yeux là.jpg|Quand on a ces yeux là Alibert C'est Séraphin.jpg|C'est Séraphin avec Alibert caricaturé par Pol Rob Alibert, Vincent Scotto, Emile Audiffred, Geo koger.jpg|Faites ça pour moi

Alibert, Emile Audiffred, Vincent scotto.jpg|Elle a des petites chaussettes

Filmographie

  • 1930 : Cendrillon de Paris de Jean Hémard
  • 1933 : Au pays du soleil de Robert Péguy, (scénario et rôle de Titin)
  • 1934 : Trois de la marine de Charles Barrois
  • 1935 : Arènes joyeuses de Karl Anton, (scénario et rôle de Rémy)
  • 1937 : Titin des Martigues de René Pujol, Titin
  • 1937 : Un de la Canebière de René Pujol
  • 1938 : La Vie des artistes de Bernard Roland
  • 1939 : Les Gangsters du château d'If de René Pujol
  • 1940 : Le Roi des galéjeurs de Fernand Rivers
  • 1946 : Au pays des cigales de Maurice Cam
  • 1946 : L'Affaire du Grand Hôtel d'André Hugon, Tonin

Théâtre

  • 1922 : Antigone de Jean Cocteau dans le rôle de Hémon
  • 1927 : Femmes et sports de Henri Varna, Geo Koger, Emile Audiffred, Vincent Scotto.
  • 1929 : Elle est à nous
  • 1932 : Au pays du soleil
  • 1933 : Trois de la Marine de René Sarvil et Vincent Scotto, théâtre de l'Ambigu
  • 1934 : Arènes joyeuses
  • 1934 : Zou ! Le Midi bouge
  • 1935 : Un de la Canebière d'Alibert, René Sarvil et Raymond Vincy, musique Vincent Scotto, théâtre des Célestins
  • 1937 : Les Gangsters du château d'If
  • 1938 : Le Roi des galéjeurs
  • 1940 : Ma belle Marseillaise Georges Sellers, Émile Audiffred, Tutelier, théâtre des Variétés

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Jean-Pierre Chabaud, Alibert, La voix du Soleil, Études comtadines, 2006

Liens externes