Biographie de Avicii

Naissance : le 8 septembre 1989 à Stockholm (Suède)

Producteur et DJ Suédois

Univers : house

Le monde des DJs est fermé et pourtant malgré son jeune âge, Avicii devient rapidement l’un des plus talentueux de sa génération. Ses mélodies font le tour du monde et l’imposent comme une référence dans le monde de la musique.

Un talent inné qui se fait d’abord connaître sur le web

Avicii, de son vrai nom Tim Bergling, est né le 8 septembre 1989 à Stockholm. Sa mère, Anki Lidén, est connue en Suède où elle exerce le métier de comédienne. Il a aussi un demi-frère qui est animateur à la télévision et à la radio, Anton Körberg.

Avicii fait ses débuts en tant que DJ dès l’âge de 17 ans, il met en ligne sa musique sur différents blogs. A cette époque il utilise un autre nom de scène : Timberman. Son premier producteur va le repérer grâce à un de ces blogs. Avicii utilise sa page MySpace afin de faire connaître sa musique, il poste ses créations sous différents noms comme par exemple Tim Berg ou Tom Hangs. Convaincus de la qualité de ses productions, ses amis le poussent à publier sa musique sur les plateformes musicales pour se faire un nom sur la toile. Peu de temps après, il trouve son nom de scène Avicii car les pseudos qu’ils souhaitent utiliser pour sa page MySpace sont tous indisponibles. Ce pseudo d’Avicii lui est venu d’une discussion avec un ami qui lui a parlé du premier niveau de l’enfer bouddhiste : Avici. Il décide alors d’y ajouter un i.

À ses débuts, il compose en jouant du piano et de la guitare mais, n’étant pas convaincu du résultat, il décide de s’en remettre à la technologie et d’utiliser un logiciel pour créer sa musique. Avicii comprend rapidement comment optimiser un logiciel pour créer de la musique. Sa vraie passion est la création de morceaux et il apparait évident qu’il a la capacité d’être producteur. Ses inspirations vont de Daft Punk à Swedish House Mafia en passant par Eric Prydz ou Laidback Luke.

Pour le label Bedroom Bedlam de Pete Tong, il sort son premier single Manman en 2008. Pour ce premier titre, Avicii fait appel au public qui vote à 70% pour ce single. Le succès est retentissant et Avicii commence à intéresser de nombreuses maisons de disques internationales. La même année il obtient un contrat avec At Night Management, qui lui permet d’obtenir un nouveau contrat avec Vicious Grooves, un label australien.

Les DJs du monde entier jouent souvent ses titres pendant que lui continue de créer dans son studio. Un nouveau morceau, Sound of Now, sort en 2008. Quelques temps plus tard, Avicii sort un EP avec notamment les titres Muja et Record Breaker, un ensemble de remixes de Roger Sanchez ou encore D.O.N.S. En 2009, il parvient à classer dans les hits parade son troisième morceau, Ryù, qui apparait dans Pete Tong’s Essential Mix.

Avicii fait ses premiers pas face au public, sous son nom de scène Tim Berg, avec son titre Seek Bromance. Son style musical toujours positif et ses nombreux remix de Bob Sinclar ou Armin Van Buuren font parler de lui et les observateurs le considèrent comme l’étoile montante de la musique électro.

La reconnaissance mondiale du style d’Avicii

Avicii a fait ses preuves sur ses terres, il doit à présent s’imposer à travers le monde. Le premier titre international d’Avicii, Levels, connaît un succès immédiat en 2011. La vidéo est visionnée à plusieurs millions de reprises sur internet avant même que le titre ne sorte officiellement. En Allemagne, aux Etats-Unis, en Italie, en Belgique, en Australie et en Suède, le titre est classé disque de platine, sans oublier les disques d’or au Danemark et au Royaume-Uni. Le magazine de référence DJ Mag le classe à la sixième place en 2011. Un premier titre qui le propulse donc sur le devant de la scène musicale internationale, mais ce n’est pas fini.

L’une des plus belles reconnaissances est de voir des DJs tels que Basto ou David Guetta s’inspirer de ses sons. Certains de ces remixes passent en boucles dans les discothèques du monde entier, notamment son remix d’un titre de Lenny Kravitz Superlove ou encore celui de Madonna Girl Gone Wild. Cette dernière fait une apparition à ses cotés à l’Ultra Music Festival, une visite qui n’est pas au goût de tout le monde sur la toile. Il réalise une autre collaboration cette fois ci avec Salem Al Fakir sur Silhouettes . Le DJ atteint les deux millions de fans sur sa page Facebook, il offre alors à ses admirateurs l’opportunité de télécharger gratuitement un nouveau titre : Two million.

En 2012, le magazine DJ Mag le classe à la troisième place de son prestigieux classement, détrônant un trio de tête présent depuis deux ans, Armin Van Buuren, Tiësto et David Guetta. À la fin de l’année 2012, il sort Last dance  mais aussi la collaboration tant attendue avec Nicky Romero : I Could Be The One . En effet, Avicii a présenté ce titre à son public quelques mois plus tôt au festival Tomorrowland. En France, ce titre est associé à l’émission Les anges de la téléréalité. Le titre connaît un énorme succès et se classe au sommet des classements aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

Avicii x You

Avicii se lance dans un nouveau projet au début de l’année 2013 : Avicii x you. Il propose alors à tous ses fans qui font de la musique de l’aider à composer un titre sur la base d’une mélodie au piano qu’il a déjà posté sur son site internet aviciixyou.com. Un projet qui devient la plus grosse collaboration musicale au monde. Avicii choisit les vainqueurs et créé le morceau X You . Malgré le succès mitigé du morceau, Avicii continue de créer de nouvelles mélodies. À la même époque, il atteint les trois millions de fans sur sa page facebook et propose une fois de plus un titre gratuit Three Million, réalisé en collaboration avec Negin, pour ceux-ci.

Avicii se lance enfin dans l’enregistrement de son premier album. Lors de l’Ultra Music Festival de 2013 il présente quelques un de ses nouveaux titres. Il offre une performance qui surprend le public présent avec Aloe Blacc, qui le rejoint sur scène. Avicii étonne par les titres qu’il présente ce jour, des morceaux qui ne sont pas exactement le style de musique attendu par le public de ce genre d’événement. Le festival étant retransmis sur la toile, beaucoup de personnes voient déjà en cette performance la fin de sa carrière. D’autres apprécient les risques pris par le jeune DJ.

En juin 2013, il sort Wake Me Up ! , un titre qu’il a composé lui-même avec le guitariste Mike Einsiger et le chanteur Aloe Blacc. Le single connaît un succès immédiat au Royaume-Uni avec plus de 260 000 exemplaires vendus en une semaine et il se classe directement au sommet des charts dans de nombreux pays comme la France ou les Etats-Unis.

Son premier opus, True, est un succès commercial phénoménal dans le monde. Avicii mêle habilement la progressive House à d’autres styles musicaux comme la country. Il collabore une fois de plus avec Salem Al Fakir sur le titre You Make Me , qui rencontre un succès moins important que le premier. L’un des plus grands succès de l’album True est le titre, Hey Brother , interprété par Dan Tyminski.

Un album qui est suivit d’une tournée, True Tour, qui commence par le Hollywood Bowl à Los Angeles en passant par le Palais Omnisports de Bercy où le DJ joue à guichets fermés. En février 2014, il fait partie des têtes d’affiche de l’iTunes Festival à Londres, avec notamment Katy Perry, Ellie Goulding ou encore Lady Gaga. Un site de streaming musical déclare en février 2014 que son titre "Wake Me Up !" est le premier morceau à dépasser les 200 millions d’écoutes. Avicii a toujours collaboré avec de nombreux artistes et il le montre encore en participant à la composition du titre A Sky Full Of Stars de Coldplay.

Avicii propose ses deux nouveaux titres, The Days  et Lose Myself, le 3 octobre 2014. Pour ces deux titres, il collabore respectivement avec Robbie Williams et Wang Leehom.