Biographie de David Guetta

Naissance : le 7 novembre 1967 à Paris

DJ, compositeur et producteur français

Univers : dance, electro house

Roi des platines depuis plus de dix ans, David Guetta fait rayonner sa musique sur toute la planète avec toujours autant de succès, de collaboration et d’innovation.

De gestionnaire à star

David Guetta grandit à Paris entouré de ses parents originaires du Maroc et de Belgique. Le jeune homme commence à pratiquer la musique dès l’âge de 17 ans dans différents établissements des nuits parisiennes. Il continue en parallèle ses études de droit à l’université de Paris X – Nanterre.

Il commence au Broad, une discothèque des Halles à Paris. Dans cet établissement, il fait la connaissance de Kien, qui le remarque et décèle le talent du jeune homme. Le Broad devient trop petit car les deux hommes rencontrent un large succès. Kien décide donc de les installer au Rex Club, où ils organisent chaque semaine les soirées Unity. Lors de ces dernières, plusieurs DJs se succèdent tels que David Guetta ou Didier Sinclair... Kien et David Guetta poursuivent leur collaboration avec la gestion d’un cabaret de Pigalle qu’ils transforment en club : les Folies Pigalle. Le quartier se développe donnant naissance à des salles mythiques comme la Boule Noire ou encore le Chat Noir. Les deux hommes sont de plus en plus demandés et, pour l’inauguration du Queen sur les Champs-Élysées, Philippe Fatien leur demande leur expertise.

David Guetta apparaît pour la première fois sur la troisième chaine française dans La classe où il vient mixer le morceau "Nation Rap". Toujours accompagné de Kien, il organise les soirées Princess of the World au Central. De nombreux Djs sont invités se produire lors de ces soirées comme David Morales ou Roger Sanchez. Il fait la connaissance d’une star de la musique house, Robert Owens, avec lequel il élabore le morceau : "Up and Away". Guetta et Kien étoffent leur équipe en 1994, puisqu’ils sont rejoints par Cathy Guetta et Franck Maillot. Ceux-ci vont faire du Bataclan l’un des clubs les plus branchés de la capitale. Une organisation parfaite qui leur permet de débuter la gestion du Palace puis des Bains Douches. A partir de 1996, David Guetta commence à s’exporter en commençant par Berlin.

Le temps des succès

David Guetta sort son premier opus, Just a Little More Love, en 2002. L’album rencontre un énorme succès avec près de 400 000 copies écoulées et une certification disque d’or. Le single qui fait la notoriété de cet opus est "Love Don’t Let Me Go", un titre qui connaît un succès phénoménal et international. Accompagné de sa femme, David Guetta crée F*** Me I’m Famous, une soirée qui va faire le tour de l’Europe. En collaboration avec Joachim Garraud, il remix le morceau, "Just for One Day", de David Bowie.

Il revient dès 2004 avec Guetta Blaster. Le premier single extrait de cet album est "Money" et il fait partie de la bande originale du film People. Le second morceau de cet album, The World is Mine, connaît un grand succès. La même année il se produit devant plus de 45 000 personnes sur la scène du Sensation White à Amsterdam. En 2005, il entre à la 39ème place du prestigieux classement du DJ Mag Top 100. Dès l’année suivante, il sort un mashup avec le titre, "Walking Away" de The Egg et une version a capella de Love Don’t Let Me Go, qui rencontre un succès encore plus large que la première version.

Grâce à cette réussite, David Guetta se produit dans le monde entier. La reine de la pop, Madonna, lui propose même de faire la première partie de son spectacle Confessions Tour à Paris Bercy en 2006.

Le troisième opus de David Guetta, Pop Life, voit le jour en 2007. C’est un énorme succès pour le DJ puisque l’album se vend à plus de 500 000 copies à travers le monde. Un opus différent des disques précédents puisque, sur celui-ci, David Guetta collabore avec plusieurs artistes féminines. David Guetta sort son premier single, Love is Gone , pendant l’été 2007. Ce titre lui permet de se faire un nom Outre-Atlantique et le single s’écoule à plus de 100 000 copies. Le second single à voir le jour, Baby When The Light , avec l’artiste anglaise Cozi Costi, s’écoule à plus de 150 000 copies.

A l’américaine

Son quatrième opus, One Love, sort en 2008. Un album marqué par sa collaboration avec de nombreuses stars américaine comme Akon, Samantha Jade, Ne-Yo, Will-I-Am ou encore Estelle et Kid Cudi. Pour marquer son désir d’indépendance, il décide de collaborer avec de nouveaux DJs et producteurs. L’album sort à la même date dans le monde entier, dans plus de 65 pays. L’album se hisse en tête des classements et s’écoule à plus de 1,5 millions de copies à travers la planète. Son premier morceau, "When Love takes Over", est un titre sur lequel apparaît la chanteuse américaine Kelly Rowland. Le succès commercial est considérable autant en France qu’à l’étranger.

Un succès conforté par le single "Sexy Bitch" qui atteint le sommet des classements. Les tubes pleuvent puisque David Guetta enchaine avec les morceaux "Gettin’ Over You" et "Clubs Can’t Handle Me", des chansons qui rencontrent un véritable succès. La notoriété du DJ est clairement établit aux Etats-Unis puisqu’il est invité à être en couverture du célèbre magazine Billboard, étant le premier français à faire cette une. Un succès sans précédent qui lui permet de prouver l’étendue de son talent et de s’imposer définitivement comme l’un des meilleurs DJs et producteurs.

David Guetta ne s’arrête jamais, ni de collaborer avec d’autres artistes, ni de créer de nouveaux tubes. En 2011, il revient avec Little Bad Girl , un morceau sur lequel il collabore avec Taio Cruz et Ludacris. Le premier extrait de son nouvel opus, Where Them Girls At, voit le jour en mai 2011. Sur cet opus, une fois de plus le gratin de la musique américaine collabore avec le DJ des artistes tels que Usher, Nicki Minaj, Rihanna ou encore Akon. Le nouvel opus de David Guetta, Nothing but the Beat, arrive dans les bacs en août 2011. Un album qui est vendu avec deux Cds, l’un avec des collaborations internationales et le second en version instrumentale. L’album est bien reçu par le grand public qui salue la performance du DJ mais les critiques sont en demi-teinte ce qui n’empêche pas l’album de connaître un véritable succès.

Un album qui est édité une seconde fois en septembre 2012 : Nothing but the Beat 2.0. Une réédition qui permet d’intégrer de nouveaux morceaux avec notamment Ne-Yo, Nervo ou encore Nicky Romero. Le premier morceau extrait de ce nouvel opus, "She Wolf (Falling to Pieces)", est en collaboration avec Sia Furler. Sort ensuite, "Just One Last Time", en collaboration avec Taped Rai. Pour finir, "Play Hard", en collaboration avec Akon et Ne-Yo, rencontre un succès immédiat auprès du grand public.

David Guetta revient en septembre 2013 avec son nouveau titre "One Voice" en duo avec Mikky Ekko. Un titre composé pour une campagne humanitaire de l’ONU : The World Needs More. La même année il compose de nouveaux titres pour Lady Gaga et Britney Spears.

David Guetta, revient en 2014 avec, "Shot Me Down", en collaboration avec l’artiste américaine Skylar Grey. Quelques semaines plus tard sort, "Bad", un titre sur lequel il est accompagné de Showtek et Vassy. A la fin du mois de juin 2014, il dévoile un CD de quatre titre : Lovers on the Sun. Il faut attendre la fin du mois de novembre pour voir arriver le nouvel opus de David Guetta : Listen. Avant la sortie de l’album, il présente un nouveau single, "Dangerous", en collaboration avec Sam Martin. Un morceau dont le clip est tourné lors d’une course de Formule 1 avec notamment la présence de James Purefoy et Romain Grosjean.

David Guetta ne cesse de se renouveler, autant dans ses mélodies que dans ses collaboration ou encore dans ses projets. Jamais à court d’idées, le DJ montre qu’il est encore capable d’évoluer.