Biographie de Jean-Jacques Goldman

Naissance : le 11 octobre 1951 à Paris

Chanteur, compositeur, producteur français

Univers : variété, pop

Le talent de Jean-Jacques Goldman n’a aucune limite, aucune frontière, ses chansons sont parmi les plus grands classiques français, elles se chantent et se dansent des écoles aux salles des fêtes en passant par les discothèques.

Une histoire de groupe

Jean-Jacques Goldman naît le 11 octobre 1951 à Paris. Il grandit entouré de ses parent Ruth Ambrunn et Alter Mojze Goldman, de son frère Robert, sa sœur Evelyne ainsi que son demi-frère Pierre. Jean-Jacques obtient son baccalauréat en 1969 puis continue ses études à l’EDHEC à Lilles. Son frère Robert et lui créent leur propre maison de production JRG.

Le jeune homme fait ses premiers pas dans la musique avec le groupe les Red Mountain Gospellers. Ils sortent un 45 tours de gospel, tiré à seulement 1000 copies. Sa carrière débute réellement lorsqu’il intègre le groupe Taï Phong à 24 ans, dont le premier vrai succès est Sister Jane. Inspiré par Léo Ferré, Goldman réalise qu’il est possible de chanter en français. En 1976, il prend son premier envol en solo avec les deux chansons C’est pas grave et Tu m’as dit, réunies dans un 45 tours. Un second voit le jour l’année suivante avec les chansons Les nuits de solitude et Jour bizarre. En 1978, un troisième single parait, avec les chansons Laëtitia et Back To The City Again. La même année, il ne prend pas part à la tournée du groupe mais Michael Jones prend sa place. Finalement, le groupe disparaît l’année suivante.

L’aventure en solo

Son premier album, sans nom, voit le jour en 1981. Le premier titre extrait de l’album, Il suffira d’un signe, est un immense succès, ce qui est moins le cas du deuxième, Quelque chose de bizarre. Il enchaine rapidement avec un second album, sans nom comme le premier, qui sera écoulé à plus de 200 000 copies. Cet album est marqué par des classiques de son répertoire comme Quand la musique est bonne, Comme toi, Au Bout de Mes Rêves ou Je ne vous parlerai pas d’elle. Le troisième album, Positif, sort dans la foulée du second et connaît un immense succès avec plus d’un million de copies écoulées. Il part alors en tournée accompagné de Michael Jones.

Le chanteur sort en 1985 son nouvel opus, Non homologué. Le premier extrait, Je Marche Seul, sort juste avant l’album. L’un des titres phares de l’album, Je te donne, en duo avec Michael Jones, se classe rapidement en tête des classements. Le second extrait, Pas toi , est aussi un grand succès. Au total, l’album est vendu à plus de 1,3 millions d’exemplaires. Pendant la tournée, il enregistre le single La vie par procuration qui se hisse au sommet du Top 50, une première pour un titre live. Lors de cette tournée, il est accompagné d’une choriste exceptionnelle : Carole Fredericks. Le chanteur revient en 1987 avec Entre gris clair et gris foncé, un succès de plus pour Goldman dont les talents d’auteur-compositeur sont exceptionnels. Sur cet opus figurent des titres intemporels comme son duo avec Sirima, Là-bas, ou Puisque tu pars, ou encore Elle a fait un bébé toute seule. Pour cet album, Carole Fredericks l’accompagne sur les chœurs. Il entame une nouvelle tournée.

Une collaboration commence entre Jean-Jacques Goldman, Carole Fredericks et Michael Jones en 1990. Leur premier opus, Fredericks Goldman Jones s’écoule à plus de 2 millions de copies. Trois ans plus tard, ils reviennent avec l’album Rouge. Encore un succès impressionnant avec plus de 1,3 millions d’exemplaires. Leurs tournées rassemblent des milliers de spectateurs.

Jean-Jacques Goldman est de retour en solo en 1997 avec l’album En passant, qui comporte de nombreuses chansons figurant parmi ses classiques, comme Bonne idée, On ira, Nos mains ou encore Sache que je. Il entame une tournée intime, en grande partie en acoustique. A cette occasion il enregistre certains morceaux en live tel que À nos actes manqués, Au bout de mes rêves ou encore Pour que tu m’aimes encore.

Le chanteur compose l’album Chansons pour les pieds, dont l’objectif est de faire danser. Cet album est surtout marqué par deux titres : Ensemble et Tournent les violons. Il s’écoule à plus de 1,6 millions d’exemplaires. Goldman part le présenter en tournée avec ses fidèles musiciens dont Michael Jones, Claude Péron, Christophe Nègre, Jacky Mascarel et Christophe Deschamps. Pour le son et la lumière, il s’entoure d’Andy Scott et Frédéric Pévéri.

Une seconde carrière

Commence alors une nouvelle période pour Jean-Jacques Goldman, qui s’attèle à de nouvelles activités. Pour rendre hommage à son ami Michael Jones, il compose Le Frère que j’ai choisi, qui paraît sur l’album de Jones. Il écrit aussi pour Liane Foly La Chanteuse de bal. L’année suivante, Jean-Jacques Goldman compose pour Patrick Fiori. Accompagné de ce dernier et de Christine Ricol, il interprète en 2006 le titre Quatre mots sur un piano. Il collabore également avec Calogero pour le morceau C’est dit  de ce dernier. En 2010, il compose à nouveau plusieurs titres pour Patrick Fiori dont Peut-être que peut-être. La même année, il chante en duo avec Grégoire : La promesse. Il participe en 2011 à un concert à l’Olympia au profit de l’association ELA. La même année, il compose le nouveau succès des Enfoirés avec Grégoire : Encore un autre hiver.

Génération Goldman voit le jour à la fin de l’année 2012. Cet album est composé de reprises d’une partie des grands succès de Jean-Jacques Goldman par une jeune génération de chanteurs comme M. Pokora, Tal, Amel Bent, Emmanuel Moire ou encore Christophe Willem. C’est un très grand succès avec plus de 800 000 copies écoulées.

En 1986, Coluche était venu à la rencontre du chanteur pour lui demander d’écrire une chanson qui représente l’association des Restos du Cœur. Jean-Jacques Goldman avait alors écrit une chanson devenue par la suite un véritable hymne : La chanson des Restos. Le chanteur ne laisse ensuite plus jamais tomber l’association. Il fait partie des premières tournées des Enfoirés, puis petit à petit en devient le chef d’orchestre. Aujourd’hui, les Enfoirés font, partie des plus grosses audiences télévisées. Chaque année, plus de 12 millions de téléspectateurs sont au rendez-vous, sans parler des spectateurs qui se déplacent en masse pour les représentations. Les Enfoirés rassemblent des artistes de différentes disciplines, des humoristes, des chanteurs, des acteurs et parfois même des sportifs. Des générations d’Enfoirés défilent chaque année sur scène sous la direction de Jean-Jacques Goldman qui en crée les tableaux.