Biographie de Maître Gims

Naissance : le 5 mai 1986 à Kinshasa (Zaire)

Rappeur, compositeur français

Univers : rap ; pop rap, RnB, dance

Maitre Gims est bien plus qu’un rappeur à succès, il est aussi producteur, il développe un rap différent qu’il défend sur scène seul ou avec des amis, il est l’un des piliers de la scène rap française.

Sortir de là

Gandhi Djuna, plus connu sous le nom de Maître Gims, voit le jour le 5 mai 1986 au Zaïre. Le jeune homme grandit dans une famille où la musique a une grande importance, son père, Djanana Djuna chante au sein du groupe Viva la musica orchestré par Papa Wemba. Ses parents n’ont pas de papiers lorsqu’ils arrivent sur le territoire français alors qu’il n’a que deux ans. Vivre en clandestin est très compliqué pour la famille, le chanteur est marqué par cette période. Le jeune homme passe plusieurs années en famille d’accueil puis passe du temps dans des endroits peu fréquentables jusqu’à sa majorité. Il a quinze frères et sœurs. Plusieurs de ses frères sont aussi dans la musique comme Dadju qui fait partie du groupe The Shin Sekai, mais aussi les rappeurs Bedjik et Xgangs, qui participent au titre Outsider. Le jeune homme vit avec sa famille dans le 9ème arrondissement de Paris puis dans le 19ème. Il étudie le graphisme mais aussi la communication. Son nom de scène, Maître Gims, lui vient du cinéma asiatique.

Sexion d’Assault

Le jeune homme crée un collectif, Sexion d’Assault, un collectif qui fait paraître son premier morceau en 2003 : Coup 2 pression. Leurs premiers titres sont enregistrés en indépendant jusqu’à ce qu’ils fassent la connaissance de Dwala, qui devient leur manager. Le groupe devient 3ème prototype, un groupe notamment formé de Maître Gims, Dry, Black M, Adams Diallo, Lefa, Maska, JR O Chrome, Doomams, R-Mak, Balistik, ANraye et L.I.O. Ensemble, ils font paraître Terre du milieu en 2005, Maître Gims revient brièvement au graphisme pour créer la pochette de ce disque. L’année suivante le rappeur décide de devenir producteur, il crée la musique de son maxi : Pour ceux qui dorment les yeux ouverts. Un disque qui est produit en petite quantité, son objectif est d’acquérir de la notoriété auprès du grand public. Un disque sur lequel il collabore avec son collectif mais aussi avec Koma, un rappeur du groupe Scred Connexion. En parallèle, il rejoint le collectif au Batofar pour participer aux battles parisiennes 12 Inch’All Star, le collectif termine second. En 2008, le groupe fait paraître Le renouveau, une production du label Wati B. Un album marqué par les morceaux Fils de lâche, Normal, Rescapé ou encore Gotham City. Leur premier street opus, L’écrasement de tête, avec notamment les titres T’es bête ou quoi ? et Wati bon son. Leur notoriété ne fait que grandir et les conduit sur les routes de France.

Approche solo

Leur premier disque studio, L’école des points vitaux, paraît en mars 2010. L’opus est marqué par de nombreux titres comme Casquette à l’envers, L’école des points vitaux, Wati by night, Désolé et Mon gars sûr. Un opus qui rencontre un immense succès et devient rapidement disque d’or puis disque de diamant avec plus de 400 000 copies écoulées. Le groupe présente L’Apogée, en mars 2012, un opus marqué par les morceaux Disque d’or ou encore Avant qu’elle parte, qui rend hommage aux mères. Une fois encore c’est un immense succès, il devient disque de diamant avec plus de 700 000 copies écoulées. Le groupe se produit à Bercy en octobre 2012, un spectacle enregistré qui paraît en DVD. Le groupe est récompensé par deux NRJ Music Awards en 2013. Le jeune homme continue de pratiquer le graphisme et crée une bande dessinée Au cœur du vortex. Maître Gims présente une série de morceaux sous le titre, Ceci n’est pas un clip, des titres qui ne sont pas sur son futur opus. Plus de six morceaux paraissent, intitulés Tapis dans l’ombre, De Marseille à Paris, Close your eyes, Sharingan ft. 1solent et Bavon ft Charly Bell.

Le premier extrait de son nouvel opus, Meurtre par strangulation, paraît en mars 2013, il est suivi de J’me tire. Sur cet opus, il collabore avec Pitbull pour le titre Pas touché et avec ses frères pour Outsider. En mai, il revient avec le titre Bella, qui connaît un succès immédiat et fait partie des tubes de l’été 2013. Quelques jours plus tard il fait paraître Ca marche en duo avec The Shin Sekaï. Son nouveau disque, Subliminal, paraît le 20 mai. Pour la première fois, il foule seul les planches de l’Olympia à la fin du mois de mai. Stromae l’invite à collaborer sur le titre AVF, extrait de son album, avec également la participation d’Orelsan.

Accompagné de Sexion d’Assaut, il se produit au Stade de France lors du concert Urban Peace avec notamment les artistes IAM, Youssoupha, La Fouine ou encore Orelsan et Psy 4 de la rime. Ce concert est l’ultime représentation de la tournée du groupe, le rappeur veut ralentir le rythme pour s’occuper de sa famille.

Le chanteur rejoint Vitaa en 2013 sur le titre Game Over, une chanson qui se place en tête des classements. A la fin de l’année 2013, il présente son nouveau titre Changer, un morceau qui diffère de ce qui l’a pu présenter auparavant.