Biographie de Mika

Naissance : le 18 août 1983 à Beyrouth (Liban)

Chanteur, compositeur libanais

Univers : pop, glam rock, powerpop

Mika débarque sur la scène musicale internationale avec de l’énergie et des mélodies joyeuses, dansantes et dans l’air du temps, le chanteur ne cesse de surprendre son public.

Musicien incompris

Mika, de son vrai nom Michaël Holbrook Penninman, voit le jour le 18 août 1983 à Beyrouth, au Liban. Son père est américain et sa mère d’origine libanaise. Le jeune homme a deux grandes sœurs, Paloma et Yasmine, une petite sœur Zuleika et un petit frère Fortuné. La famille déménage à Paris en 1984, elle y reste pendant huit années avant de partir pour Londres. Le jeune garçon vit difficilement ce déménagement notamment à cause de son nouvel établissement scolaire qui est très grand. A cette époque le jeune homme commence le piano pour échapper aux changements qui l’entoure. Lorsque la famille du chanteur part pour Londres ils n’ont plus rien, la seule chose qu’ils emmènent avec eux à Paris c’est ce piano auquel le jeune homme s’attache. La première chanson qu’il compose s’intitule Colère, une œuvre qu’il trouve « affreuse ». Le jeune homme se passionne pour l’opéra et se découvre une voix exceptionnelle. Il poursuit sa scolarité au sein du lycée français Charles de Gaulle, des années difficiles pour lui qui souffre de harcèlement à l’école. Sa dyslexie ne l’aide pas à mieux vivre sa scolarité et va même le faire quitter l’école pour quelques mois. Le jeune homme enchaine ensuite les établissements en Angleterre, la Westminster School, la St Philips School de Kensigton puis la London School of Economics où il n’ira jamais. Finalement, il entre au Royal College Music mais n’y reste pas longtemps, il souhaite débuter sa propre carrière.

Le jeune homme commence à démarcher des maisons de disques, toutes reconnaissent son talent mais n’adhèrent pas à la personnalité du jeune homme. Ce dernier n’abandonne pas même si on lui demande de chanter comme les chanteurs actuels, il décide de composer une chanson sur ce qu’il reproche à la société. Avant sa carrière dans la pop, Mika chante un répertoire classique, notamment au Royal opéra House de Londres, et compose des musiques pour des publicités. Il commence à se faire entendre à la radio sur BBC Radio 2.

Aux portes du succès

Mika signe chez Casablanca Records, l’occasion pour le jeune homme de prendre le chemin des studios pour enregistrer son premier titre Relax, Take it easy . La première version du titre dure sept minutes et voit le jour en 2006 au Royaume-Uni en téléchargement uniquement. Un titre sur lequel apparaissent les samples de Died in your arms de Cutting Crex et Spacer de Sheila & B.Devotion. Mika fait ensuite paraître un maxi Dodgy Holyday disponible en téléchargement. En janvier 2007, il revient avec un nouvel extrait de son album : Grace Kelly , il signe avec ce titre son premier grand succès, il se hisse en tête des classements au Royaume-Uni. Son premier opus, Life in cartoon motion, en collaboration avec Greg Wells, voit le jour en février 2007, Mika y livre beaucoup de lui sur la difficulté de devenir un adulte et le souhait de vouloir rester enfant, des thèmes traités, avec force mais aussi légèreté et humour. Il évoque l’homosexualité dans Billy Brown , mais aussi la discrimination envers les personnes obèses dans son titre Big girl.

L’album devient un énorme succès au cours de l’année 2007, un succès qui dépasse les frontières anglaises et envahit l’Europe dans un premier temps puis le reste du monde. Il se hisse en tête des classements dans de nombreux pays, il s’écoule à plus de 900 000 copies en France et plus de cinq millions de copies à travers le monde. Mika monte pour la première fois sur les planches de l’Olympia en juin 2007, un concert qui rencontre un énorme succès et fait l’objet d’un DVD. Pour remercier ses nombreux fans en France, il se produit à six reprises sur le territoire français lors de sa tournée européenne. Le chanteur est récompensé du prix de la Révélation internationale de l’année lors des NRJ Music Awards 2007 puis révélation britannique lors des Brit Awards. Les récompenses pleuvent, il reçoit le MTV Gold Awards pour sa chanson Relax, Take it easy, puis l’Ivor Novello Awards pour les ventes de Grace Kelly. Pour finir, il reçoit quatre récompenses lors des World Music Awards : Nouvel artiste ayant vendu le plus d’album, Artiste masculin ayant vendu le plus d’album, Artiste masculin pop/rock ayant vendu le plus d’album et Artiste anglais ayant vendu le plus d’album.

Pour le Virgin Show au Parc de Princes en juillet 2008, Mika offre une performance scénique exceptionnelle. Il présente un spectacle très travaillé avec une mise en scène pensée uniquement pour cette scène et cet événement. A la suite de ce concert Mika part sur la route des Festivals estivaux. Ensuite il prend la route du Moyen-Orient, il se produit en Jordanie et au Liban. Mika fait paraître un DVD de son concert parisien au Parc des Princes. A la même époque, le chanteur prépare son deuxième album entre l’Angleterre et les Etats-Unis. Il fait paraître un maxi en édition limitée, Songs for sorrow, en 2008. Son second opus, The boy who knew too much, voit le jour en septembre 2008, il est annoncé avec le titre We are Golden . Une série de singles voit le jour en commençant par Rain en décembre 2009, puis Blame it on the girls  au début de l’année 2010. Le chanteur part de nouveau en tournée dans les festivals en Europe. Il s’envole ensuite pour la Tunisie puis l’Amérique du Sud.

La consécration

Mika se prépare à la sortie de son troisième opus en 2011. Sur cet opus, il souhaite faire figurer des chansons en français. Au début de l’été 2011, il chante au château de Compiègne, l’occasion pour lui de présenter de nouvelles chansons comme Elle me dit , sa première chanson en français. Le titre rencontre un succès immédiat en France et se hisse en tête des classements et y reste pendant plusieurs mois. Une fois de plus le chanteur repart sur la route des festivals estivaux en Europe. Il s’envole quelques temps pour Los Angeles afin de finir son nouvel opus. Lors des NRJ Music Awards 2012, il reçoit le prix d’artiste masculin international de l’année.

En juin 2012, Mika présente le premier extrait de son nouvel opus, Celebrate, sur ce titre le chanteur travaille avec Pharell Williams. Mika monte sur la scène du Lovebox festival de Londres en juin et chante Celebrate et Make you happy. Le troisième opus, The origin of love, voit le jour en septembre 2012 et entre directement en tête des classements. Sur cet opus Mika collabore avec Nick Littlemore, Benny Benassi, Greg Wells, Doriand, Jodi Marr ou encore Priscilla Renea. Un nouvel extrait, Underwater, voit le jour juste après la sortie de l’album. Dans cet album, Mika interprète en duo avec Ariana Grande : Popular song .

Le chanteur repart en tournée à travers l’Europe pour plus de vingt représentations dans des petites salles, il se produit à huit reprises en France dont le Casino de Paris. En 2013, il part pour une nouvelle tournée, Intimate Evening with Mika, mais en acoustique cette fois-ci en Amérique du Nord, il joue à guichets fermés tout au long de sa tournée. Il s’envole ensuite pour une tournée asiatique de quatre représentations notamment au Japon et en Corée du Sud. Mika est présent sur la scène du Concert pour tous qui célèbre la loi autorisant deux personnes de même sexe à se marier. Il monte sur la scène de nombreux festivals au Maroc ou encore au Liban, puis en Suisse. Le jeune homme collabore avec une marque belge, et dessine une collection de vêtements, mais aussi avec la marque de montres Swatch.

Mika se lance dans une nouvelle aventure en France en devenant en 2014 l’un des coachs de l’émission de télévision de TF1 : The Voice. Pour sa première participation Mika remporte l’émission avec le jeune Kendji Girac. En juin 2014, il revient avec un nouveau titre en français, Boum, boum, boum, en collaboration avec Doriant. Un titre qui annonce son nouvel opus qui sortira en 2015. En attendant il est de nouveau coach en 2015 pour une nouvelle édition de l’émission The Voice en compagnie de Jenifer, Florent Pagny et Zazie.