Biographie de Mireille Mathieu

Naissance : le 22 juillet 1946 à Avignon

Chanteuse française

Univers : variété française

Mireille Mathieu fait rayonner la musique française autour du monde avec ses mélodies intemporelles.

Du talent à revendre

Mireille Mathieu voit le jour le 22 juillet 1946 à Avignon. Elle grandit entourée de ses parents et de ses 13 frères et sœurs dont elle est l’ainée. Dès son plus âge, elle commence à chanter à l’église. A seulement treize ans, elle arrête l’école et commence à travailler, même si elle conserve la chanson dans un coin de sa tête. La jeune femme participe à un concours de chant qu’elle gagne en 1964. Elle se fait remarquer et est invitée à chanter sur le plateau de Télé Dimanche une émission orchestrée par Roger Lanzac et Raymond Marcillac. La jeune femme convainc immédiatement le public de son talent. Sa carrière prend tout de suite une grande ampleur, Johnny Stark devient son manager. Elle commence l’apprentissage de la musique, de la danse et des langues étrangères. Elle est omniprésente dans les médias et commence à collaborer avec Paul Mauriat. Elle se produit en première partie de nombreux artistes comme Sacha Distel ou encore France Gall. Puis elle se retrouve seule sur scène et triomphe à chaque concert.

Mireille Mathieu fait paraître de nombreux disques comme C’est ton nom ou encore Mon credo, puis Qu’elle est belle , Paris en colère  ou La dernière valse . La jeune femme enregistre ses tubes dans de nombreuses langues, et se hisse au sommet des classements européens à de nombreuses reprises. Elle devient la représentante de la France et de la musique française à travers le monde. Elle voyage dans le monde entier avec son spectacle et ses chansons. Aux Etats-Unis, elle apparaît sur le plateau d’Ed Sullivan, un show qui a plusieurs millions de spectateurs. Le public apprécie que la chanteuse adapte son spectacle à chaque public.

La France autour du monde

En avril 1975, elle se produit sur la scène du Carnégie Hall. La chanteuse passe beaucoup de temps sur les scènes étrangères mais ne se produit que très peu en France. A cette époque, elle travaille avec de nombreux auteurs et compositeurs comme Eddy Marnay, Pierre Delanoë, Claude Lemesle ou encore Jacques Reveaux. Elle enrichit son répertoire avec de nouveaux titres tels que Tous les enfants chantent avec moi , Mille colombes  mais aussi des titres composés par Charles Aznavour comme Folle folle follement heureuse et Encore et encore. En 1985, la chanteuse monte de nouveau sur la scène de l’Olympia devant toute sa famille sauf son père décédé peu de temps avant. La jeune femme est une star sur la scène musicale asiatique, elle est invitée à se produire lors de l’ouverture des Jeux Olympique de Séoul.

Son manager décède en 1989, la chanteuse est bouleversée par sa disparition, elle choisit l’assistante de ce dernier pour devenir son manager. Sa carrière s’essouffle en France et elle ne parvient plus à revenir. Mireille Mathieu ne représente plus la France de cette époque, elle est en décalage avec l’évolution de la scène musicale, elle n’intéresse plus les médias. Elle tente de revenir avec l’opus intitulé, l’Américain, qui rend hommage à son manager, mais son retour ne parvient pas à convaincre.

Elle revient en 1990 avec un opus produit par François Feldman : Ce soir je t’ai perdu. Avec cet opus, elle se produit sur la scène du Palais des congrès de Paris à la fin de l’année. En 1993, elle fait paraitre un opus dans lequel elle rend hommage à Edith Piaf.

Trois ans plus tard, elle revient avec Vous lui direz sur lequel elle collabore avec Maxime Le Forestier sur le morceau A la moitié de la distance. Toujours une star aux quatre coins du monde, elle monte sur la scène de Los Angeles en novembre, un énorme succès. Puis elle s’envole de nouveau pour la Chine en 1997. La même année, une ville ukrainienne inaugure un musée en son honneur. A la fin de l’année, elle se produit au Vatican lors du spectacle de Noël qui est diffusé partout à travers le monde. En 1999, Mireille Mathieu est décorée par le Président de la République Jacques Chirac de la médaille de Chevalier de la Légion d’honneur.

En mars 2000, elle chante au sein du Kremlin devant 12 000 spectateurs, sa mère l’accompagne pour cette tournée. Le succès est triomphal, dans toutes les villes où elle se produit le succès est au rendez-vous comme en Allemagne ou aux Etats-Unis. Lorsqu’elle organise des conférences de presse, plus de deux cents journalistes se déplacent. La chanteuse n’organise plus que des concerts occasionnels seulement, elle fait paraître de nouveaux disques adaptés à chacun de ses publics. Elle revient sur scène en 2001, au Palais Ukraine de Kiev devant le Président Leonid Kuchma. Cette même année, elle célèbre les 80 ans de sa mère avec ses frères et sœurs. Elle retourne de nouveau en Europe de l’Est cette fois-ci en Slovaquie. La chanteuse donne un concert au bal de l’Opéra.

Mireille Mathieu revient en 2002 avec son nouveau disque, De tes mains, un album en collaboration avec Mick Lanaro. La chanteuse se produit de nouveau sur la scène de l’Olympia. Le public est toujours présent pour elle et le succès est au rendez-vous. Elle revient en 2005 avec son nouvel opus, Mireille Mathieu, en collaboration notamment avec Iren Bo et Patrice Guirao. Sa carrière est toujours compliquée en France mais elle continue de se produire à l’étranger où elle a un vrai statut de star.

Afin de célébrer ses quarante années de carrière, la chanteuse se produit pour plusieurs représentations sur la scène de l’Olympia, elle y retrouve son public pour sept spectacles. Lors de la victoire de Nicolas Sarkozy aux présidentielles de 2007, elle chante la Marseillaise  et Mille Colombes  sur la place de la Concorde. En 2008, elle se produit à plusieurs reprises en Allemagne, elle est récompensée du prix de la culture Zeintung pour l’ensemble de sa carrière. Son succès en Russie ne faiblit pas, elle chante lors d’un festival de musique militaire sur la place Rouge de Moscou. A la fin de l’année 2009, elle fait paraître son nouveau disque en Allemagne, Nah bei dir, qui regroupe plusieurs de ses chansons reprises en allemand.