Biographie de Plácido Domingo

José Plácido Domingo Embil, plus connu sous le nom de Plácido Domingo, est un chanteur d'opéra (ténor), chef d'orchestre et administrateur d'opéra espagnol, né le 21 janvier 1941|en musique classique à Madrid (Espagne).

Il est le fils de Pepita Embil, la « Reine de la zarzuela », et de Plácido Domingo Ferrer, également chanteur de zarzuela. Il a enregistré plus d'une centaine d'opéras complets, et il est bien connu pour sa grande polyvalence. Pouvant chanter en italien, français, allemand, espagnol, anglais ou encore russe, il s'est produit dans les plus prestigieux opéras à travers le monde. Bien qu'étant d'abord considéré comme un ténor spinto-lyrique, particulièrement renommé pour ses interprétations dans Tosca, Carmen, Pagliacci ou Les Contes d'Hoffmann, il s'est rapidement attaqué à des rôles plus dramatiques, devenant l'Otello le plus acclamé de sa génération. Au début des années 2010, il est retourné vers le répertoire de baryton, celui de ses débuts, notamment dans Simon Boccanegra. Il a joué plus de 150 rôles différents sur scène.

Domingo doit en partie sa renommée mondiale à la série de concerts Les Trois Ténors, trio qu'il a formé avec son compatriote José Carreras et l'Italien Luciano Pavarotti entre 1990 et 2003. Il a aussi connu le succès en enregistrant des titres plus populaires au début des années 1980 avec l'Américain John Denver notamment.

Biographie

À l'âge de 18 ans, en 1959, Domingo est auditionné à l'Opéra national de Mexico en tant que baryton. Impressionné, le jury estime cependant qu'il a en réalité une voix de ténor. C'est ainsi que deux ans plus tard, il fait ses débuts à Monterrey avec le rôle d'Alfredo dans La traviata.

Il devient rapidement l'un des principaux et plus célèbres ténors lirico spinto des années 1970-80. Il chante en italien, français, allemand, espagnol, anglais et russe et possède un répertoire très large (plus de 130 rôles si l'on en croit le titre d'un livre de mémoires et d'étude paru dans les années 2000 et qui justifierait déjà un supplément), s'illustrant autant dans les opéras de Giuseppe Verdi, Giacomo Puccini que plus tard dans Richard Wagner et Richard Strauss. Il chante pour l'ouverture de l'exposition universelle de Séville en 1992.

Il a formé avec José Carreras et Luciano Pavarotti le groupe médiatique des « Trois Ténors ».

En 1983, il reçoit la Médaille d'or du mérite des beaux-arts par le Ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports.

Au cinéma, il interprète notamment le rôle de Don José dans Carmen de Francesco Rosi ou d'Otello dans le film de Franco Zeffirelli.

Depuis quelques années, Plácido Domingo est revenu, pour la première fois depuis sa jeunesse, au répertoire de baryton en incarnant le rôle de Simon Boccanegra, le sur la scène du Staatsoper Unter den Linden de Berlin sous la direction de Daniel Barenboïm, rôle qu'il reprend le 18 janvier 2010 sur la scène du Metropolitan Opera sous la direction de James Levine. Il a également chanté le rôle de Rigoletto (après avoir incarné à de nombreuses reprises le Duc) pour la retransmission télévisée en direct de l'opéra depuis Mantoue les 4 et 5 septembre 2010.

Le prix Antoine Livio de la Presse musicale internationale lui est décerné en 2000.

Artiste complet, il est aussi chef d'orchestre. Sous sa direction, dans le cadre de la Waldbühne 2001, l'Orchestre philharmonique de Berlin a proposé un concert de musique espagnole. L'occasion d'entendre la célèbre Fantaisie sur des thèmes de Carmen de Bizet de Pablo de Sarasate, avec la violoniste Sarah Chang en soliste, ou des airs de zarzuela chantés par Ana María Martínez. Il a aussi dirigé l'Orchestre symphonique de Montréal le 8 novembre 2005. En 2008, il dirige la création mondiale de l'opéra The Fly au théâtre du Châtelet.

Il est, depuis 1996, directeur artistique de l'Opéra national de Washington, implanté au Kennedy Center. En 1998, il est également nommé directeur artistique de l'Opéra de Los Angeles, puis directeur général depuis 2003.

Le 23 septembre 2010, il crée le rôle de Pablo Neruda dans l'opéra Il postino de Daniel Catán, dans une production reprise en décembre 2010 au Theater an der Wien et en juin 2011 au théâtre du Châtelet.

Le 21 janvier 2011, il fête ses 70 ans lors d'un grand gala au Teatro Real de Madrid dirigé par James Conlon, où sont invités à se produire de nombreux chanteurs célèbres tels qu'Angela Gheorghiu, Juan Pons ou Angela Denoke.

Le 31 décembre 2011, il crée le rôle de Neptune dans le pasticcio The Enchanted Island au Metropolitan Opera.

Fan du Real Madrid, pour le du Real en Liga le 13 mai, il chante devant plus de 80000 personnes au Santiago Bernabéu l'hymne du Real Madrid.

Le 21 novembre 2012, Placido Domingo est nommé ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO au cours d'une cérémonie officielle à Paris, « en reconnaissance de sa carrière artistique exceptionnelle, de son inestimable soutien à la promotion des jeunes talents de l'opéra, à travers la compétition Opéralia, et pour son attachement aux idéaux et valeurs de l'Organisation ». Au cours de son discours, fort ému, il fait part à l'auditoire de sa volonté d'introduire l'apprentissage de la musique dans les écoles et le besoin de faire découvrir la musique classique aux enfants.

En 2013, il reçoit le prix Praemium Imperiale dans la catégorie musique. En mai 2014, il est fait « Professor » par le chancelier autrichien Werner Faymann.

Le 11 juillet 2014, la veille de la finale de la coupe du monde de football à Rio de Janeiro, Placido Domingo accompagné du pianiste Lang Lang, de la soprano Ana Maria Martinez et de l'Orchestre symphonique du Brésil dirigé par Eugene Kohn, a donné un concert à l'Arena HSBC de Rio de Janeiro.

Discographie sélective

Plácido Domingo a enregistré en disque une grande partie des rôles de ténor du répertoire de l'opéra.

Opéras

  • Tosca de Puccini en 1992, dans le rôle de Mario Cavaradossi, avec Catherine Malfitano.
  • La Traviata de Verdi, dans le rôle d'Alfredo, aux côtés de Teresa Stratas.
  • Carmen de Bizet en 1980, dans le rôle de Don José sous la direction de Pierre Dervaux.
  • La Bohème de Puccini, dans le rôle de Rodolfo.
  • Pagliacci, dans le rôle de Canio, un de ses plus grands rôles.
  • Samson et Dalila, dans le rôle de Samson sous la direction de James Levine.
  • Tristan und Isolde de Richard Wagner, dans le rôle de Tristan, sous la direction d'Antonio Pappano. Le magazine Gramophone a choisi cette interprétation comme référence pour cet opéra.

Récitals

  • 1994 : De mi alma latina - EMI

Filmographie

  • Madame Butterfly de Jean-Pierre Ponnelle
  • Tosca de Gianfranco De Bosio
  • Carmen de Francesco Rosi
  • La traviata de Franco Zeffirelli
  • Otello de Franco Zeffirelli

Références

Annexes

Liens externes