Biographie de Sean Paul

Né le 8 janvier 1973

Entre rap, pop et reggae Sean Paul impose son style avec de nombreuses collaborations internationales qui lui offre une large notoriété.

De Kingston à la scène

Sean Paul Ryan Francis Henriques voit le jour le 8 janvier 1973 à Kingston en Jamaïque ses parents sont tous les deux artistes. Sa mère est une peintre reconnue. Sean Paul est élevé dans une famille catholique, son grand-père est issu d'une grande famille juive. Plusieurs membres de sa famille sont des nageurs professionnels, son grand-père faisait partie de l'équipe nationale de water-polo. Sean Paul lui-même joue pendant plusieurs années dans cette équipe, lorsqu'il abandonne ce sport il se lance dans une carrière musicale, avant cela il entre à l'université de technologie où il étudie le commerce dans l'objectif de faire de la gestion d'hôtels.

Jeremy Harding, le producteur et manager de Sean Paul, entend parler du jeune homme pour la première fois grâce à son frère. Le producteur rencontre Sean Paul quand ce dernier vient lui demander des conseils. Pendant cette entrevue, le jeune homme enregistre une piste qui devient par la suite la chanson Baby girl, il commence à venir régulièrement au studio et ensemble ils travaillent sur plusieurs chansons. Lorsqu'ils enregistrent Infiltrate , ils décident que la chanson est assez bonne pour passer en radio. Sean Paul commence à attirer l'attention au niveau local, Jeremy Harding commence à gérer sa carrière. Le jeune homme fait une brève apparition en 1998 dans le film Belly. Il collabore avec DMX & Mr Vegas pour composer la bande originale du film. En 2000, Sean Paul fait paraître son premier disque, Stage One, avec VP Records.

En 2002, il commence à travailler avec une équipe de producteurs et de chorégraphes de Toronto, Jae Blaze et Blaze Entertainment et annonce la sortie d’un nouveau disque, Dutty Rock. Poussé par le succès des morceaux Gimme the light  et Get busy , l'album connait un succès international et s'écoule à plus de six millions de copies à travers le monde. La chanson Get busy remporte le trophée de la meilleure chanson de rap 2004 et l'album remporte le trophée du Meilleur album reggae de l'année lors de la cérémonie des Grammy Awards 2004. Simultanément, Sean Paul apparaît sur le single Baby boy de Beyoncé et Breathe de Blu Cantrell. Les plus gros succès de Sean de Paul sur cet opus sont Get Busy, Like glue , Gimmie the light, Baby boy et I'm still in love with you.

Un succès ininterrompu

Sean Paul présente The trinity, le 27 septembre 2005, plusieurs morceaux marquent cet opus : We be burnin , Ever blazin, Give it up to me , Never gonna be the same  et l'immense tube international Temperature . Il remporte un American Music Award pour Give it up to me  en battant Kanye West et Nick Lachey aussi nominés pour ce trophée. Sa chanson Send it on  est utilisée en 2005 pour la publicité de la Vauxhall Corsa. En mars 2007, le chanteur retourne pour un concert en Jamaïque lors de la cérémonie d'ouverture de la coupe du monde de Criquet.

Son nouvel opus, Imperial Blaze, parait le 18 août 2009. Le single phare de l'album est So fine  qui est produit par Stephen Di Genius McGregor. Un disque qui regorge de succès comme Press it up , She wants me, Private party, Hold my hand, Lately ou encore Now I've got your love. Il apparaît aussi dans le clip de Save a life de Shaggy. Afin de récolter de l'argent pour un hôpital pour enfants, Sean Paul, Shaggy et d'autres artistes participent à un concert de charité. Tous les bénéfices de cette soirée sont reversés à For aid the bustamante hopital for children, afin d'équiper l’hôpital.

Son nouveau single Got 2 luv u, en duo avec Alexis Jordan, parait en juillet 2011 chez Atlantic Records, la chanson est co-écrite par Ryan Tedder et Stargate. Le second single, She doesn't mind , extrait de l'album Tomahawk technique, parait en septembre 2011, il est co-écrit par Shellback et Benny Blanco. L'album est nominé lors des Grammy awards de 2012. La même année, Sean Paul interprète Summer Paradise, en duo avec Simple Plan. Les artistes Congorock et Moombahton l'invitent à chanter sur leur titre Bless di nation.

En 2013, il a été confirmé que Sean Paul travaillait sur son nouvel opus, _Full frequency, qui paraît en février 2014. Un disque sur lequel il collabore avec de nombreux artistes comme Damian Marley, Iggy Azaela, Brick&Lace, Konshens, Nicki Minaj, 2 Chainz et Juicy J. Le premier morceau, Other side of love , voit le jour en juin 2013 suivi de Entertainment, en duo avec 2 Chainz et Juicy J, qui parait plus tard en juin. Il fait paraître un remix de Entertainment avec Nicki Minaj. Il publie Turn it up  au Royaume Uni en octobre 2013, le mois suivant Sean Paul sort Want dem all.

En janvier 2014, il est invité à apparaître sur le titre What about us du groupe féminin The Saturdays. Le morceau se hisse en tête du classement britannique et s'écoule à plus de 100 000 copies. Il participe aussi à la chanson Come on to me du groupe Major Lazer, qui paraît comme le second single de leur disque, Apocalypse Soon EP. Le chanteur collabore aussi avec Pharrell Williamspour le titre Aerosol Can, puis avec un artiste nigérien Timaya sur un remix de sa chanson Bum bum.

En septembre 2014, il quitte sa maison de disques pour devenir un artiste indépendant.

Sean Paul est nommé pour le trophée du meilleur album Reggae aux Grammy Awards de 2015.