Biographie de Tino Rossi

Né le 29 avril 1907

Sa voix, sa bonne humeur et son charme n’ont jamais cessé de coloré le paysage musical français, il reste l’un des piliers de la musique française.

Le sud dans le cœur

Tino Rossi, de son vrai nom Constantin Rossi, est né le 29 avril 1907 à Ajaccio en Corse. Son père est tailleur, il grandit entouré de ses trois frères et de ses quatre sœurs. Son père aimerait qu’il reprenne son commerce, ce n’est pas du goût du jeune homme qui se passionne très jeune pour le chant et commence à chanter à l’église. Afin de débuter sa carrière il se rend sur le continent, dans le sud de la France, et commence à participer à des concours amateurs, qu’il gagne régulièrement. Pour pouvoir gagner sa vie, il trouve un emploi au service hypothèque de Nice. Il se marie avec Annie qui lui donne une fille Pierrette, mais cette relation ne perdure pas et le jeune homme retrouve sa terre natale corse. Il commence alors à travailler au Casino d’Ajaccio.

Cependant sa passion pour le chant reste toujours aussi forte, il retourne sur la côte d’azur mais cette fois-ci à Marseille et à Aix en Provence, où il travaille au Casino. En 1929, il fait la connaissance de P’tit Louis, il est interpellé par la voix de Tino Rossi mais aussi par son charme indéniable auprès des femmes. Il commence alors à se produire sur quelques scènes locales. Il est ensuite invité à entrer en studio à Paris, il monte à la capitale en 1932. Il fait paraître ses premiers morceaux, O ciuciarella et Ninni Nanna mais le succès n’est pas au rendez-vous. Cependant cela lui permet de se produire sur de plus grandes scènes dans le sud, notamment aux côtés de Berthe Sylva pour plusieurs dates.

Les premiers succès

Le label Columbia le fait signer en 1933. En plus de la musique, le chanteur va faire ses premiers pas dans plusieurs longs métrages. L’année suivante, il se produit sur la célèbre scène de l’ABC. Henri Varna vient le chercher pour sa revue intitulée Parade de France autour du thème des folklores régionaux. Tino Rossi se produit alors sur scène avec des morceaux de Vincent Scotto. La revue monte sur scène pour la première fois en octobre 1934, c’est un énorme succès.

Commence alors une tournée pour la troupe de la revue. Sa notoriété augmente rapidement, une fois la tournée terminée il est demandé sur de nombreuses scènes pour de nouvelles revues ou comédies musicales. Il passe aussi beaucoup de temps en studio et fait paraître de nombreux succès comme Adieu Hawaï. Avec l’arrivée de la radio, Tino Rossi voit sa notoriété exploser. Le cinéma va aussi révéler le jeune homme qui crève l’écran. Le public le retrouve dans Marinella un film de Pierre Caro dont il chante la chanson qui est un immense succès. En 1937, il s’illustre dans Naples au baiser de feu un film d’Augusto Genina aux côtés de Viviane Romance et Mireille Balin. Cette dernière devient sa compagne, ensemble ils partent outre-Atlantique pour une série de représentations. L’une de ses chansons rencontre un grand succès aux Etats-Unis, Vieni, Vieni. A son retour, il ne cesse de tourner au cinéma dans de nombreux films. Jean Delannoy lui offre un rôle dans son film Fièvres en 1941. Il fait la connaissance d’une danseuse, Lilia Vetti, qu’il épouse en 1947. Pendant la guerre, il continue de tourner dans des films et de sortir de nouvelles chansons.

Petit papa Noël

L’un de ses plus grands succès paraît juste après la guerre, Petit papa Noël, qui va devenir un classique de la chanson française. Il chante cette chanson dans le film Destin de Richard Pottier. Chaque année la chanson est rééditée pour les fêtes de fin d’année et rencontre toujours le même succès, un disque qui s’est déjà écoulé à plus de 30 millions de copies. Tino Rossi interprète en 1947 Franz Schubert dans le film de Marcel Pagnol, La belle meurtrière. Cette année-là, il devient père pour la seconde fois de Laurent. Le chanteur ne cesse d’enchainer les films, les chansons et les scènes, il devient une vedette de l’opérette.

En 1955, il revient avec Méditerranée, une opérette qui rencontre un énorme succès. Le chanteur est une star dans de nombreux pays. Le succès ne s’arrête plus avec Le temps des guitares en 1963 puis Le Marchand de soleil. A partir des années 1970, Tino Rossi quitte définitivement les plateaux de tournage. Il continue de se produire à la télévision mais se produit moins sur scène. Il fête ses cinquante années de carrière au Casino de Paris pendant douze semaines à guichets fermés. Le chanteur décède des suites d’un cancer le 26 septembre 1983.